Comment et pourquoi devenir électricien ?

Un électricien est un professionnel qui intervient dans de nombreux secteurs, c’est un expert indispensable pour réaliser ou vérifier des raccordements électriques. L’électricité est partout, dans les maisons, les entreprises, les transports, etc. Il y a donc d’importants débouchés. À ce titre, si ce métier vous intéresse et vous vous demandez comment faire pour devenir électricien ? De même, vous avez des interrogations sur les débouchés, le travail et le salaire ? On vous explique tout.

Pourquoi devenir électricien ?

Ce métier est parfait si vous aimez la technique, le terrain, le contact avec les gens et réfléchir à des installations parfois compliquées. Il faut aussi aimer travailler seul et donc, ne pas avoir peur d’être autonome et de prendre des décisions.

Les conditions d’accès au métier

Électricien est un métier de terrain, il est indispensable d’être en bonne condition physique et avoir son permis de conduire. Une bonne dextérité, être minutieux sont est des atouts, car et les installations dépanner, installer des organes électriques demande de l’attention. Par ailleurs, selon certains emplois d’électriciens, vous pouvez être appelés à intervenir en hauteur (pylônes électriques par exemple), ou encore sur des plate-formes pétrolières ou tout autre lieu exceptionnel.

Quelles formations suivre pour devenir électricien ?

Avoir des connaissances en électricité ne suffit pas à faire de vous un électricien ! Si changer une ampoule chez vous n’exige aucune qualification, relier, raccorder un tableau électrique requiert un vrai savoir-faire et une habilitation spécifique. Ainsi, il existe plusieurs parcours diplômant pour vous former à ce métier. Voici la liste des formations diplômantes :

CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) :

  • CAP électricien (préparation et réalisation d’ouvrages électriques).

Formations de niveau CAP :

  • Brevet de Compagnon Professionnel (BCP) installateur en équipements électriques ;
  • Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) Électricien monteur installateur courants faibles.

BAC :

    Bac Pro MELEC (Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés).

Niveau BAC :

  • Brevet Professionnel (BP) : BP électricien;
  • Brevet Technique des Métiers (BTM) : BTM installateur en équipements électriques.

Niveau BAC +1 :

  • Mention Complémentaire (MC) technicien en énergies renouvelables, option énergie électrique ou option énergie thermique.

Niveau BAC +2 :

  • BTS FED (Fluides Énergies Domotique) ;
  • BTS électrotechnique.

À la liste de ces formations, vous pouvez ajouter les CFA d’EDF qui recrutent et forment leurs futurs collaborateurs par la voie de l’alternance. Cela peut être une opportunité pour apprendre un métier directement en conditions réelles. Les exigences concernant les normes électriques sont en perpétuelle évolution, aussi l'électricien doit en permanence se former pour pouvoir réaliser des interventions avec un savoir-faire adéquat et surtout avec les habilitations requises.

Les débouchés après la formation

L’énergie électrique est partout, on en a besoin au quotidien. De plus, avec le développement des modes de transports électriques, les objets connectés de plus en plus présents, la demande en main d’œuvre dans ce domaine est en pleine expansion. Les entreprises recrutent des professionnels en permanence et des grands groupes comme EDF investissent sur l’avenir en proposant des places en alternance pour les jeunes. C’est le signe d’un secteur porteur en évolution positive. Les électriciens d’aujourd’hui doivent résoudre des scénarios complexes d'installations électriques prenant en compte nos modes de vie actuels, comme la domotique. Il ne s’agit plus d’un métier artisanal, mais d’un métier technique.

Quel est le salaire d’un électricien ?

Un jeune électricien qui débute peut gagner environ 1 500 € par mois. Ensuite, avec l’expérience, le salaire moyen d’un électricien est de 2 500 € par mois. Les entrepreneurs gagnent généralement bien leur vie, cependant, c’est un investissement en temps important, il faut savoir être disponible. Les revenus d’un indépendant sont ainsi de 4 000 € par mois en moyenne. Les électriciens qui ont des spécialités comme électrotechnicien, électricien industriel, perçoivent des revenus plus importants en rapport avec leur spécialisation qui a demandé une formation plus importante.