Découvrir le métier de frigoriste.

Le frigoriste est un technicien polyvalent intervenant sur des installations frigorifiques de tous types, froid commercial et industriels, climatisation et énergies renouvelables.

Selon ses compétences et spécialités de formation, il peut être amené à gérer la conception, la fabrication et la maintenance des appareils tels que des chambres froides, des systèmes de climatisation, des pompes à chaleur ou toute autre installation frigorifique et de conditionnement d’air.

Il tient un rôle primordial et indispensable au sein des entreprises. Il procède à la maintenance préventive et curative de leurs appareils et est le garant de leur bon fonctionnement.

Quelles sont les missions d’un technicien frigoriste ?

L’exercice du métier auprès des professionnels.

Le métier de frigoriste peut se pratiquer tout d’abord pour des professionnels, le technicien intervient alors sur deux grands secteurs :
• Le froid commercial, qui concerne les commerces de restauration et de distribution alimentaires,
• Le froid industriel, qui concerne l’agroalimentaire, les usines, les hôpitaux, les laboratoires ou encore le domaine aéronautique (les équipements utilisés sont spécifiques et très puissants).

De par sa position de spécialiste, il peut être amené à :

• Installer et démanteler des équipements réfrigérés ou climatisés,
• Vérifier la conformité du matériel installé,
• Effectuer des raccordements frigorifiques et électriques,
• Diagnostiquer des pannes,
• Remplacer des pièces défectueuses,
• Entretenir des équipements,
• Effectuer des actes de soudures, de plomberies, de montage et de mécaniques,
• Maîtriser et interpréter les schémas d’automatismes électriques, fluidiques, aérauliques, hydrauliques et mécaniques,
• Procéder aux réglages des différents organes de l’appareil.

Il veillera, une fois sa mission terminée, à rédiger des rapports sur son intervention.

Le secteur du froid se transforme et évolue avec l’apparition de nouvelles normes environnementales. Le technicien a par conséquent un rôle à jouer dans la transition écologique des entreprises en les conseillant notamment sur leur consommation et leur impact environnemental.

L’exercice du métier auprès des particuliers.

Le métier de frigoriste s’exerce aussi, et de plus en plus, auprès des particuliers.

Dans ce secteur, le technicien travaille notamment sur des pompes à chaleurs et des climatiseurs. Le secteur est florissant et les demandes d’installation de ces systèmes ainsi que leur entretien et leur dépannage sont donc très demandés.Là encore, il aura également une position de conseiller auprès des clients pour les accompagner vers une consommation énergétique plus propre.

Ce métier lié au froid connaît un pic d’activité lors de la saison estivale. En effet, la chaleur et l’utilisation quotidienne plus intenses des machines peuvent détériorer certaines pièces.

Avez-vous un profil adapté au métier de frigoriste ?

Une profession manuelle.

C’est avant tout un métier manuel. Vous devez donc apprécier fortement ce domaine pour vous épanouir dans ce secteur d’activité. Dans une même journée, vous pouvez effectuer de la plomberie, de l’électricité ou encore de la mécanique. C’est très valorisant sur une prestation d’analyser un dysfonctionnement, d’en comprendre les causes et de repartir en ayant réussi à résoudre la panne et satisfaire le client.

Le sens de l’analyse.

Ensuite, de par l’importance des connaissances requises, c’est une profession qui demande de la réflexion. Vous devez avoir le sens de l’analyse et savoir prendre des initiatives. En effet, vous devez poser rapidement un diagnostic et agir vite pour résoudre le problème. La chaîne du froid est primordiale que ce soit dans la restauration ou les hôpitaux par exemple. Vous devez dans ces conditions être efficace pour la rétablir dans un laps de temps limité.

La mobilité et la disponibilité.

C’est également un domaine où vous êtes amenés à vous déplacer au sein des entreprises ou chez les particuliers. La mobilité ne doit donc pas être un frein pour vous. Dans cette profession, la mobilité est aussi importante que la disponibilité. Vous pouvez être appelés en urgence pour un dépannage et cela tôt le matin, le week-end ou les jours fériés.

De l’organisation et de la rigueur.

Ensuite, la diversité des tâches que vous rencontrez au sein d’une même intervention demande de faire preuve d’organisation et d’initiative. De plus, le coût des systèmes et appareils ainsi que leur danger potentiel en cas de mauvais réglages exige de la précision et de la rigueur.

Le relationnel.

Même si le métier de frigoriste s’effectue généralement seul dans la pratique, il comporte également une part de relationnel. En effet, vous représentez votre entreprise ou celle pour laquelle vous travaillez. Vous allez proposer un devis de dépannage, vos interventions peuvent être parfois bruyantes, vous pouvez négocier des modalités de maintenance, etc. Vous devez alors établir une relation de confiance avec votre client. S’il est satisfait de votre prestation, il saura vous recommander et faire de nouveau appel à vos services en cas de besoin.

Quelles sont les formations possibles pour devenir frigoriste ?

La profession est réglementée, vous devez donc avoir les formations et les diplômes nécessaires à son exercice.

Listes des diplômes de la profession :

➔ BEP monteur dépanneur en froid et climatisation.
➔ CAP installateur en froid et conditionnement d’air.
➔ Bac Pro technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques.
➔ BTS fluides, énergies, environnement ou BTS fluides, énergies, domotique.
➔ DUT génie thermique et énergie.
➔ Maîtrise et Master après un BTS.

Des formations pour adultes sont également dispensées par de nombreux organismes et elles peuvent vous être financées notamment par pôle emploi.

L’Afpa et le Greta par exemple, propose une formation de 7 mois et demi, environ 1050 heures. Ils vous donnent le titre professionnel de Monteur dépanneur frigoriste, équivalent à un niveau CAP BEP.
Des formations en E-learning existent sur internet, par exemple le site X-pair dispense des cours en abonnement et le site ABC CLIM permet de vous former gratuitement aux techniques du froid et de la climatisation.

Notez que si vous décidez d’exercer le métier de technicien frigoriste en tant qu’autoentrepreneur et que vous êtes amenés à manipuler des fluides frigorigènes, vous devez obligatoirement obtenir une attestation de capacité (décret n° 2007-737 du 7 mai 2007). Cette dernière, valable 5 ans, est délivrée par un organisme agréé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire (liste des organismes disponible sur leur site).

Les débouchés et perspectives d’embauche d’un technicien frigoriste.

Le secteur est porteur et recherche des ingénieurs, mais aussi des techniciens. Les entreprises ont besoin d’hommes de terrain pour répondre à la demande croissante en maintenance et en dépannage.De plus, c’est une profession ou les perspectives d’évolutions de carrières sont multiples.

Si vous êtes technicien et souhaitez rester salarié de votre entreprise, vous pouvez accéder à des promotions internes pour devenir ingénieur ou responsable d’un secteur.

Après plusieurs années d’expérience, vous pouvez aussi créer votre propre entreprise en devenant autoentrepreneur. Des attestations de capacité peuvent être nécessaires dans l’exercice de votre activité.

Le métier de frigoriste fait partie des domaines dits « en tension », c’est-à-dire que la demande est plus importante que l’offre sur le marché du travail. Les opportunités sont donc nombreuses et le taux de recrutement élevé. Chaque jeune diplômé trouve un emploi immédiatement.

D’après Philippe Roy, secrétaire général du Snefca [Syndicat National des Entreprises du Froid et du Conditionnement de l’Air] « la filière a connu une croissance de 10 % en 2018. C’est un domaine qui ne connaît pas le chômage. » La croissance est toujours aussi importante aujourd’hui.